Entretien d'embauche voici comment survivre à chaque assessment


Une candidate attend une entrevue d'embauche

Tout entretien d’embauche et assessment est précédé d’un message positif: «Nous aimerions faire votre connaissance.» Vous avez donc donné une bonne impression, franchi le premier obstacle, vous êtes un candidat génial. Félicitations! Des sentiments heureux vous envahissent – mais il est bien possible que vous ayez les genoux qui tremblent, l’estomac qui gronde et qu’une ou plusieurs gouttes de sueur perlent sur votre front.

Car le véritable test de passage vous attend encore: durant l’entretien d’embauche, vous devez affronter les questions crispantes des recruteurs, exposer au monde entier vos forces et vos faiblesses dans l’Assessment Center (Centre d’évaluation) – des examens qui ne réjouissent probablement personne.

Mais pas de panique, vous en êtes capable! Nous vous montrons comment vous préparer fondamentalement, comment maîtriser votre trac... pour finir par décrocher le poste.

L’entretien d’embauche: le meilleur moyen de vous préparer

Connaissances

Renseignez-vous sur l’entreprise sur Internet, épluchez la page d’accueil afin d’y glaner des informations précieuses. Un candidat qui est capable de prononcer le nom de l’entreprise sans se tromper mais est incapable de dire un mot sur la philosophie de l’entreprise, ses produits ou ses caractéristiques principales durant l’entretien d’embauche, ne marque pas vraiment de points pour son très grand intérêt.

Tenue vestimentaire

Pour le jour J, prévoyez une tenue appropriée. Or, approprié revêt un sens différent d’une branche à l’autre. Les banques privilégient une apparence conservatrice tandis que le secteur des médias risque de ne pas apprécier le costume et la cravate. Si vous ne parvenez absolument pas à apprécier la tenue vestimentaire, la règle fondamentale est: mieux vaut une tenue trop habillée que pas assez! Au besoin, essayez d’appeler la secrétaire ou de vous renseigner auprès de collaborateurs sur Xing ou LinkedIn.

Ponctualité

Mettez votre réveil à sonner «super tôt», partez à l’heure – et, dans tous les cas, soyez à la réception dix minutes avant le rendez-vous. En arrivant en retard, vous marquez un point contre votre camp, une erreur difficile à rattraper.

Arguments

Même Steve Jobs ne tenait pas ses discours légendaires entièrement au pied levé. Il est préférable que vous sachiez à l’avance ce que vous allez dire. Réfléchissez auparavant aux réponses, au moins pour les questions préférées des recruteurs. Vous aurez de toute façon suffisamment d’occasions d’improviser, voire trop.

Exercice

Exposez vos arguments une fois, en toute tranquillité, à votre partenaire, votre frère, votre sœur, votre ami(e) – ou, en guise d’alternative, à votre miroir. Plus vous vous entraînez, plus vous acquérez de l’assurance. De plus, votre partenaire à l’entraînement peut mettre le doigt sur d’éventuelles lacunes dans l’argumentation.

Règles de bienséance pour le candidat: les points que vous devriez prendre en compte

L’heure de vérité a sonné au moment où la réceptionniste vous prie d’entrer dans la fosse aux lions. Pour faire entièrement bonne figure dans un entretien d’embauche ou lors d’une évaluation, vous devez en particulier prêter attention aux points suivants.

Poignée de main

Elle devrait être ferme, et surtout pas molle. Signalez dès les salutations qu’une personnalité affirmée a franchi la porte, quelqu’un qui sait ce qu’il veut: le poste.

Contact visuel

Regardez votre interlocuteur droit dans les yeux. Une personne qui évite le regard de son vis-à-vis et parle au mur à la place donne une impression d’insécurité.

Tension corporelle

Tenez-vous droit. Concrètement, vous ne devez pas vous installer de manière décontractée sur la chaise, ni vous recroqueviller, ni croiser les bras ou vous tripoter le visage en permanence.

Amabilité: bien sûr

Vous devez surtout mettre en avant vos compétences et votre autorité. Mais n’oubliez pas non plus que les recruteurs vont peut-être devoir travailler avec vous pendant des années. Et qui est prêt à côtoyer tous les jours un grincheux sans humour? Alors, montrez-vous sous votre meilleur jour, aimable – et souriez beaucoup.

Départ

La première impression est souvent décisive mais la dernière n’est pas non plus sans importance. Veillez à un départ digne, qui manifeste une reconnaissance sympathique et le souhait explicite de se revoir bientôt – sauf si entretemps vous avez perdu votre intérêt pour le poste.

Ce qu’il faut prévoir dans l’assessment

Tension nerveuse et observation constante: pour la plupart des candidats, une journée dans l’Assessment Center, c’est l’enfer. Les victimes ne savent pas à quoi s’attendre.

Chaque évaluation a sa propre dynamique et repose sur des éléments très différents. Il peut s’agir d’un jeu de simulation en groupe où vous devez, ensemble, élaborer un nouveau produit. Ou d’un test d’intelligence écrit. Ou encore le fameux exercice du courrier dans la boîte électronique, où un candidat doit s’occuper de son courrier entrant de la manière la plus efficace possible, dans une situation de stress et avec des délais très courts.

Cependant, l’assessment standard inclut principalement les trois exercices suivants.

Les 3 principaux exercices de l’Assessment Center

1. Entretien: ici, les conseillers en personnel sondent votre motivation, vos forces et vos faiblesses.

2. Jeu de rôle: il consiste la plupart du temps en un entretien de groupe ou à deux dans lequel les participants adoptent un rôle qui leur est confié. Initiative et élan décisionnel mais aussi sens du respect et empathie vous font marquer des points.

3. Présentation: grosso modo, comparable à un exposé à l’université. Un candidat qui a l’art de mener un exposé et est capable d’utiliser un flipchart marque des points.

Check-list: 10 questions plébiscitées par les conseillers en personnel

  1. Pourquoi aimeriez-vous avoir ce poste?
  2. Que savez-vous de notre entreprise?
  3. Pourquoi devrions-nous vous embaucher?
  4. Qu’avez-vous fait jusqu’à aujourd’hui?
  5. Quelles étaient vos tâches dans votre dernière entreprise?
  6. De quelle prestation êtes-vous particulièrement fier?
  7. Comment vos collègues de travail de la dernière entreprise vous qualifieraient-ils?
  8. Quel est votre principal point faible?
  9. Où vous voyez-vous dans cinq ans?
  10. Avez-vous des questions à nous poser?

Check-list: 5 demandes de précision que vous devriez poser au recruteur

  1. Pourquoi ce poste est à pourvoir?
  2. A vos yeux, qu’est-ce qui caractérise un bon collaborateur et collègue?
  3. Pourquoi travaillez-vous pour cette entreprise?
  4. Comment définissez-vous le succès pour ce poste?
  5. Comment se présente l’organigramme autour de ce poste?